Soins de Santé Primaires en Milieu Rural

  • Partager cet article Facebook Twitter Google + LinkedIn Email

« Le choix de planification familiale, levier de l’épanouissement de la femme » au Kasaï

mercredi, 04 octobre 2023 15:41

 

 UN COUP D’ŒIL AU KASAÏ : LA CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE LA CONTRACEPTION 2023 « JMC 2023 » A VECU AVEC L’APPUI DU PMNS-PF/ KASAÏ.

A Tshikapa chef-lieu de la province du Kasaï, le groupement SANRU-PATHFINDER a appuyé, ce 30 Septembre 2023, la Division Provinciale de la Santé à travers le Programme National de Santé de la Reproduction à célébrer la Journée Mondiale de la Contraception 2023 et cela dans le cadre du Projet Multisectoriel de Nutrition et Santé, volet planification familiale au Kasaï « PMNS-PF/ Kasaï ».

Le thème retenu pour cette année 2023 au niveau international est « Le pouvoir de choix » et au niveau national c’est « Le choix de planification familiale, levier de l’épanouissement de la femme ».

Le but de cette célébration est de promouvoir la planification familiale, améliorer la prévalence contraceptive pour l’atteinte du dividende démographique à travers les bonnes pratiques, l’information et l’éducation des hommes et des femmes sur le gain de la planification familiale.

 

Cette manifestation a été organisée dans l’espace évènementiel du Gouvernorat sous le leadership du Gouverneur de Province, représenté par Son Excellence Denise Muluka, Ministre provinciale du Genre, Famille et Enfants.

Dans son allocution, la Ministre Denise Muluka a indiqué que la province du Kasaï connait un taux de fécondité de 6,9 enfants par femme soit l’un des plus élevés du pays, bien au-dessus de la moyenne nationale qui est de 6,2 enfants par femme. A l’en croire, 44% d’enfants de moins de 5 ans ont un retard de croissance au Kasaï. L’autorité provinciale cite également le mariage précoce comme un sujet majeur de préoccupation dans la province du Kasaï, car la moitié des femmes de 20 à 24 ans actuellement mariées ou en union, l’ont été avant leur 18ème anniversaire dont 17% avant 15 ans d’âge », dit-elle.

Elle a également indiqué que dans la Stratégie Nationale de lutte contre les Violences Sexuelles et Basées sur le Genre, la Planification Familiale trouve une place indispensable, car elle permet de prévenir les effets néfastes des Violences Sexuelles et basées sur le genre, assure les droits à la santé sexuelle et reproductive des femmes, des jeunes adolescentes mais également renforce l’autonomisation de la femme Kasaïenne et implique l’homme dans la masculinité positive et la lutte contre les VBG.

Afin de renforcer ce même lien mais cette fois-ci avec la nutrition, le Gouverneur de Province ad-intérim du Kasaï a rappelé à la population ce qui suit :

La Planification Familiale, est une condition essentielle pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la femme, de ses enfants et de toute la famille ;

La Planification Familiale, est une stratégie de résilience de la famille ; 

La Planification Familiale améliore la survie de l’enfant de moins de deux ans et le bien-être de la famille.

Et enfin, l’autorité provinciale a invité tous les acteurs de divers secteurs notamment de l'agriculture, de l'éducation et de la protection sociale et les décideurs politiques ; les leaders religieux ; les dirigeants de la société civile et les chefs religieux ; Les médias ; Les défenseurs de droit de l’homme, etc. à œuvrer en faveur de la promotion de la Planification Familiale qui est une des interventions à haut impact sur la dynamique de la réduction de la pauvreté.

 

Dr. Davis KABONGO, Project Manager du PMNS-PF Kasaï, à son tour, a martelé sur l’importance de la contraception qui est un moyen d’éviter les grossesses et de contrôler la fertilité, et elle garantit l’autonomie et le contrôle des personnes sur leur sexualité. Elle est aussi indispensable à partir du moment où elle contribue au bien-être social, en réduisant la mortalité et les maladies et en favorisant le bien-être économique et social.

Avant d’inviter les communautés du Kasaï à consulter les services gratuits de planification familiale dans les 956 établissements des soins de santé que compte la province et qui sont appuyés par le financement de la Banque Mondiale à travers l’UG-PDSS , mis en œuvre par le PMNS-PF Kasaï, le Project Manager a paraphrasé l’Organisation Mondiale de Santé, qui confirme que « l’accès à la contraception de qualité réduit l’incidence des avortements à risque soit 90% des décès obstétriques, qui sont l’une des principales causes de mortalité maternelle dans le monde, et améliore la santé des femmes, des jeunes et des enfants. Malheureusement cette contraception n’est pas une évidence pour tout le monde et dépend beaucoup du contexte dans lequel la personne nait ou grandit ».

Par ailleurs, il a rappelé sans être exhaustif, les grandes réalisations d’appui déjà apporté par le groupement SANRU-PATHFINDER dans le cadre du Projet Multisectoriel de Nutrition et de Santé, volet Planification Familiale dans la Province du Kassaï, notamment : la mise en place du Pool provincial des 72 formateurs sur planification familiale ; la formation des 956 prestataires cliniques et 3981 prestataires communautaires (1990 Distributeurs à Base Communautaires et 1991 Jeunes Pairs Educateurs, la mise en place du pool des 77 mentors en planification familiale ; l’Institutionnalisation de la DBC dans 2 ITM pilote de la Province (Gédéon et Ilebo),la dotation des 8 motos à 8 Zones de Santé et 2 motos à la DPS pour le PNSR et PNSA, la dotation des outils de gestion dans les 956 ESS de 18 Zones de Santé, l’élaboration du plan provincial de Communication pour la promotion de PF, la redynamisation/briefing d’environs 2562 Cellules d’Animation Communautaire sur la PF dans 2562 villages, la réalisation des 280 Bulletins Communautaires de Performances dans les 18 Zones de Santé, etc.

 

Pour sa part, Dr. Joachim MUBIALA, l’Assistant Technique de l’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé (UG-PDSS), a fixé l’opinion que le Projet Multisectoriel de Nutrition et de Santé est géré par le Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention à travers le Programme National de Nutrition (PRONANUT) avec la participation du Programme National de Santé de la Reproduction (PNSR), de la Division Provinciale de la Santé (DPS) et des Etablissements des Soins de Santé (ESS). 

Son objectif principal est de s'attaquer aux principaux déterminants du retard de croissance chez les enfants de moins de deux ans au Kasaï et sa mise en œuvre implique les secteurs de la santé, de l'agriculture, de l'éducation et de la protection sociale.

Tout en félicitant le groupement SANRU-PATHFINDER pour son travail de qualité dans le Kasaï, l’Assistant Technique de l’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé, a rappelé aussi que l’approche privilégiée dans la prestation de services du Projet Multisectoriel de Nutrition et de Santé est la synergie et la complémentarité des interventions. Cette synergie déjà développée dans la Province devrait davantage se renforcer  par la coordination entre la communauté et les prestataires de santé par des mécanismes formels et informels  de référence, de contre-référence et de suivi et  la coordination transversale entre différents secteurs (agriculture, protection sociale, éducation) par un ciblage conjoint (différentes interventions visant les mêmes personnes) et une synergie (différentes interventions mises en œuvre au sein des mêmes communautés) avec des actions complémentaires dans les domaines de la santé, des filets sociaux, de l'agriculture et de l'éducation.

Dr Delphin LIYEYE, Représentant du Chef de Division Provinciale de la Santé quant à lui, a, remercié le groupement SANRU-PATHFINDER qui, avec l’appui de la Banque Mondiale à travers l’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé, dans le cadre du Projet Multisectoriel de Nutrition et de Santé, volet planification, a permis à la Province du Kassaï de disposer  à ce jour, des équipes de prestataires de services de planification familiale formés dans toutes les 18 Zones de Santé et dans 956 établissements de soins de santé sans oublier l’implémentation des approches clés comme : la Distribution à Base Communautaire, la paire-éducation, l’institutionnalisation de la Distribution à Base Communautaire dans les Instituts Techniques Médicaux , le Mentorat clinique, l’Assurance qualité des données , la redynamisation des Cellules d’Animation Communautaire, etc. 

Cependant, l’utilisation des services de planification familiale bien qu’améliorée dans nos Zones de Santé reste encore faible dans la Province où l’on note la prévalence contraceptive moderne à 19% « rapport annuel 2022 DPS Kasaï. Ainsi, afin d’améliorer davantage cette utilisation et de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infantile, la Communication pour le Changement Social et de Comportement (CCSC) au niveau communautaire constitue l’un des leviers sur lesquels la Division Provinciale de la Santé du Kasaï va se focaliser en mettant à contribution les différentes approches énumérées ci-haut a-t-il renchéri.

Mobiliser les communautés par une caravane motorisée et avec des canaux culturels

Les journées mondiales sont également des moments mieux indiqués pour mobiliser les populations dans une action donnée. Pour la Journée Mondiale de la Contraception 2023, célébrée au Kasaï, deux groupes dont un folklorique et l’autre théâtral ont été mis à contribution dès la caravane motorisée jusqu’à la production au site de la cérémonie.

Les prochaines étapes :

Une série d’activités est prévue dans le cadre de cette journée dans les Zones de Santé de Kanzala, Kalonda Ouest et Tshikapa, notamment :  les séances de Communication Sociale et de Comportement  auprès des hommes, des femmes et des jeunes sur le bienfait de la planification familiale, les contraceptifs existants, leurs effets secondaires et les structures de planification familiale existantes ; les visites et séances de plaidoyers auprès des autorités politico-administratives et leaders communautaires en faveur de la planification familiale ; les conférences-débats sur la planification familiale ; la campagne de sensibilisation et de l’offre des services de planification familiale couplée à 5 cliniques mobiles et stratégies avancées ainsi que 15 émissions interactives à travers les stations des radios communautaires de la Province.

Médiatisation :

Pour assurer une large couverture médiatique à travers la province en vue de communiquer davantage avec les populations Kasaïennes sur la contraception, 7 stations des radios communautaires, une station de radio nationale relayée en province, une agence de média en ligne de la province et deux chaines nationales de Télévision les plus suivies à Tshikapa sont mises à contribution pour la partie mobilisation communautaire.

 

2342226